Campagne publicitaire, Communication

Les agences françaises jouent les timides à Cannes

logo-nav

Le prestigieux concours international de créativité publicitaire s’achève aujourd’hui et le palmarès est en partie tombé. Conclusion ? Les agences françaises sont très peu présentes dans les Grands Prix, souvent décernés à des campagnes anglo-saxonnes.

Le développement durable à l’honneur

Parmi les créations ayant raflé le graal ce jeudi 21 juin, on retrouve deux projets tournés vers le développement durable et la protection de l’environnement. La campagne Trash Isles réalisée par AMVBBDO London pour LADbible surprend et remporte le Grand Prix PR en proposant de devenir citoyen d’un nouveau pays, celui créé par les déchets marins. Host/Havas Sydney remporte quant à elle le grand prix Direct avec sa campagne Palau Pledge pour Palau Legacy Project. Cette campagne dénonce la pollution effectuée par les touristes chaque année. Palau Legacy Project propose alors de rendre obligatoire la signature d’une charte de bonne conduite à l’entrée d’un pays.

La présence d’une catégorie spéciale développement durable était déjà un indice de l’importance accordée à cette cause par les jurés.

Grandes causes, toujours

On note que d’autres grandes causes ont attiré l’attention lors de cette journée de concours. La Croix Rouge International présente une campagne réalisée par l’agence Sra. Rushmore intitulée « Hope ». La scène se déroule au Liban, un papa conduit sa petite fille, touchée par des balles, à l’hôpital le plus proche. A son arrivée, le papa désespéré découvre un tas de ruine, l’hôpital a été la cible d’un bombardement. La Croix Rouge sensibilise ainsi non seulement les spectateurs, mais également les pays actuellement en guerre, et demande la prise de mesures pour limiter ce désastre humain.

Grandes marques, aussi

logo appleCapitalisme oblige, les grandes causes ne sont pas les seules gagnantes de ce concours. Les habituelles grandes marques sont effectivement toujours présentes dans le palmarès. Apple rafle ainsi 2 Grands Prix, celui de la Brand Experience and motivation pour son projet intitulé Today at Apple, ainsi que le Grand Prix Entertainment Lions for Music pour sa campagne Welcome Home, réalisée par l’agence TBWA/MEDIA arts lab.

Parmi le palmarès on retrouve également Nike pour sa campagne d’influenceurs Nothing beats a Londoner réalisée par Wieden + Kennedy London, ou encore la marque Xbox dans la catégorie Creative eCommerce pour sa campagne Xbox design Lab Original.

Et les Français ?

logo BETC

Si les agences françaises décrochent peu de Grands Prix, elles sont tout de même présentes dans le palmarès et remportent de nombreux Lions d’argent ou de bronze. Un Lion d’Or tout d’abord pour Marcel et sa campagne Le Marché interdit pour la marque Carrefour. Un prix qui prouve lui aussi l’engagement des jurés pour les causes environnementales puisque Carrefour soutient en fait la biodiversité en commercialisant des fruits et légumes issus de semences interdites.

La campagne  The worst song in the world réalisée par Rosapark pour Monoprix remporte l’argent dans la catégorie Social & Influencer. Une campagne particulièrement remarquée puisqu’elle a également remporté le Grand Prix Stratégies de la Publicité il y a quelques jours, ainsi que le Prix des Annonceurs de l’UDA 2018.

Parmi les autres agences françaises du palmarès on retrouve notamment BETC qui a proposé à Lacoste de changer temporairement son logo pour la bonne cause avec « Save our species ». BETC qui ne s’arrête pas là et remporte pas moins de 7 Lions d’argent ou de bronze. Pour le reste, on remarque surtout les agences Marcel, Herezie et McCann Paris.

J.Guyot

logo-nav

Tags :
22 juin 2018